C’est officiel ! La décision de bannir les véhicules thermiques du Grand Paris à partir de juillet 2019 est maintenant irréversible. Sont concernés par cette mesure les diesels immatriculés avant 2001 et les voitures à essence d’avant 1997. Et tout ceci se fait dans le but de protéger la santé publique qui se voit de plus en plus menacée par la pollution de l’air via les moteurs thermiques.

 

Zone à faibles émissions : 75% des Franciliens sont pour

Votée en novembre, cette Zone à faibles émissions (ZFE) entrera en service en juillet 2019

 

Sondages

D’après les sondages de COHDA, 75% des habitants de Paris adhèrent à la mise en place d’une zone à faible émissions (ZFE). Cela démontre une certaine prise de conscience des gens par rapport à l’importance de préserver la qualité de l’air. Ainsi, les citoyens du Grand Paris en attendent beaucoup des pouvoirs publics afin de remédier à la question de la pollution. Toujours selon les chiffres de COHDA, 72% de ces autorités concernées seraient prêts à appliquer les mesures nécessaires pour convaincre leurs citoyens de changer de mobilité.

Notons que chaque année, la pollution dans la métropole parisienne entraîne plus de 6000 morts. L’Observatoire régional de santé révèle un chiffre un chiffre exact de 6 600 victimes. Cela démontre à quel point le danger est imminent et que la création d’une ZFE est plus que nécessaire pour le bien-être de tous.

 

43 communes sur 79 sont convaincues du projet

La Métropole du Grand Paris (MGP) compte actuellement 43 alliés parmi les 79 communes composant son territoire. La réticence des 36 communes s’expliquerait principalement en raison d’un calendrier trop serré. En effet, il n’est pas tout à fait évident de se débarrasser de plus de 800 000 voitures polluantes en l’espace de quelques mois. Mais comme la MGP reste ferme dans sa décision, les communes réticentes devront tôt ou tard se conformer aux nouvelles règles.

Toutefois, il faut préciser que les sanctions prévues ne s’appliqueront qu’après deux ans, le temps de mettre en place les dispositifs nécessaires au suivi de l’application de la nouvelle loi métropolitaine. Par ailleurs, l’interdiction de circuler pour les véhicules concernés sera encore limitée par une plage horaire située entre 8 heures et 20 heures du lundi au vendredi. Mais pour vous simplifier la vie, mieux vaut confier vos déplacements à Eden Transports, une entreprise qui vous garantit les meilleures conditions.