Skip to content

Accident routier : la somnolence au volant à éviter à tout prix !

La somnolence au volant est la cause la plus fréquente des accidents routiers en France, car les risques associés sont souvent sous-estimés par bon nombre de conducteurs. Il faut pourtant reconnaître que les conséquences de cet état sont considérables, même sur de courts trajets.

La somnolence au volant reste la principale cause des accidents sur les routes françaises. La raison en est que bon nombre de conducteurs négligent les risques liés à cet état lorsqu'ils conduisent.
Les accidents causés par la somnolence au volant se produisent surtout sur des courts trajets en ville.

Quelques secondes fatales…

La somnolence se manifeste par une difficulté à rester complètement éveillé, ce qui entraîne des risques d’endormissement. Elle se traduit le plus souvent par des clignements des yeux, des bâillements successifs ou aussi des paupières qui s’alourdissent. Tous ces signaux vont précéder les moments de « micro-sommeil », généralement d’une durée de 1 à 3 secondes seulement, mais très dangereux lorsqu’on est au volant.

Et contrairement aux idées reçues, la majorité des accidents causés par la somnolence ont lieu notamment sur des trajets courts et en ville. La prudence est donc de mise pour l’automobiliste, non seulement lors d’un long voyage, mais aussi et surtout pendant les petits déplacements. Le premier facteur de la somnolence reste d’ailleurs l’accumulation de manque de sommeil. Néanmoins, cet état peut également provenir d’un repas trop copieux, de la monotonie d’un long trajet ou encore d’un médicament présentant des risques d’endormissement.

 

Pour réduire les accidents liés à la somnolence

Si, à un moment donné, il devient de plus en plus difficile de se concentrer sur sa conduite  et de garder son regard fixe, il est impératif de s’arrêter et de prendre une pause. L’idéal est de sortir du véhicule et faire quelques exercices. Reconnaître les signaux transmis par le corps reste donc une  astuce pour anticiper les risques de somnolence au volant. Et la meilleure précaution est évidemment de bien dormir, et suffisamment, avant de conduire, soit une nuit de sept heures minimum la veille du trajet.

Mais le rythme de vie actuel ne permet pas toujours d’avoir un sommeil de 7 ou 8 heures, surtout pour les plus actifs dans leur vie professionnelle. Certains vont en effet se coucher tard la nuit, d’autres se lever tôt le matin. Tout cela sans parler des autres facteurs mentionnés ci-dessus. Ainsi, les risques de somnolence restent une réalité à ne jamais négliger. Alors, au lieu d’insister à prendre le volant soi-même, pourquoi ne pas opter pour une autre alternative plus sûre ?

C’est, entre autres, pour cette raison que la société Eden transports propose aux usagers son service de VTC. Elle met à disposition de ses clients des prestations personnalisées pour le transport de personnes, avec des chauffeurs professionnels et des voitures confortables. Chaque client peut ainsi voyager l’esprit tranquille, que ce soit lors d’une sortie week-end, d’un tourisme d’affaires ou tout simplement d’un déplacement en ville.