Les automobilistes français souhaiteraient plus de campagnes de prévention et des sanctions plus sévères, selon un sondage réalisé par Opinion Way publié dans le rapport annuel européen sur la sécurité routière de l’enseigne de contrôle technique Dekra. Le téléphone au volant est notamment le danger qui nécessite encore plus de sensibilisation.

Le téléphone au volant reste un gros problème en France. La Sécurité routière a lancé une nouvelle campagne pour y remédier.

La sécurité routière s’attaque de nouveau au téléphone au volant.

Campagnes de prévention: feu vert pour le renforcement de la sensibilisation

Les résultats du sondage montrent que 80% des interviewés sont d’accord pour que davantage de campagnes de prévention soient faites pour que le plus grand nombre connaisse mieux les règles. En même temps, 73% des Français se disent favorables à l’augmentation des amendes pour ceux qui ne respectent pas les règles.

Des lacunes ont été constatées chez les conducteurs concernant le secours et l’urgence. En effet, 50% des personnes interrogées ne se souviennent pas du numéro d’urgence unique européen, le 112. Très peu de gens avouent ne pas savoir prodiguer les premiers soins en cas de blessures lors d’un d’accident.

Le téléphone au volant continue de tuer

Il suffit de 5 secondes d’inattention pour multiplier par trois les risques d’accident. C’est pour cela que  l’utilisation de téléphone au volant est interdite. Que ce soit pour téléphoner ou envoyer un sms, et même avec l’aide d’un kit. Pourtant la menace d’une amende de 135 euros et d’un retrait de trois points de permis ne dissuadent pas. En effet, de nombreux automobilistes continuent à adopter ces comportements dangereux.

Une nouvelle campagne de la Sécurité routière a donc été lancée le jeudi 19 octobre 2017. Elle vise à lutter contre le relâchement des comportements. « Neuf conducteurs sur dix utilisent leur portable en voiture comme dans leur salon. Le premier niveau consiste à prendre conscience de notre addiction », affirme Anne Laavaud, de l’association Prévention routière. Avec des visuels percutants et le slogan « Au volant, le téléphone peut tuer », la Sécurité routière espère une prise de conscience de la part des automobilistes.