L’accessibilité des transports en commun aux PMR reste toujours un problème non résolu. Pour preuve, seules 9 stations de métro parisien sur  303 sont adaptées aux handicapées ou aux personnes à mobilité réduite, soit 3% du réseau. Cette situation est regrettable, car la ville doit être un espace où personne ne se sent exclue.

Jusqu'à présent, aucun projet n'est en vue pour la mise en accessibilité du métro parisien aux PMR, et ce malgré les alarmes lancées par l'APF handicap.

Sur les 303 stations de métro, seules 9 sont adaptés aux PMR.

 

Une accessibilité médiocre

Malgré la journée nationale d’action lancée par l’association APF France Handicap le 26 septembre dernier, le problème de l’accessibilité du métro aux PMR reste encore une réalité. Pourtant, les délais accordés pour l’adaptation des stations accueillant les usagers ne cessent d’être prolongés. Son but est ainsi de dénoncer ces grands retards de l’Hexagone en la matière.

Selon l’association APF, des militants ont remplacé  les plans traditionnels de métro par des versions « revisitées » qui ne montrent que les stations accessibles aux personnes à mobilité réduite. Et les chiffres d’eux-mêmes : sur les 303 stations de métro, seules 9 sont adaptés, soit 3% du réseau. A titre de comparaison, l’association a aussi rappelé que ce taux s’élève à 82% à Barcelone et 88% à Tokyo.

Aucun projet de mise en accessibilité

Malgré les alarmes lancées par l’association, la RATP, de son côté, affirme qu’aucun projet de mise en accessibilité du métro n’est encore en vue, soulignant le fait que le bus est un bon moyen de transport de substitution pour les PMR : un argument qui ne peut justifier l’inaction face au problème d’accessibilité du métro.

Un projet de mise en accessibilité des métros doit donc être élaboré, car la ville ne doit laisser personne en marge. Comme solution, la meilleure alternative serait d’opter pour Eden Transports qui propose des services personnalisés, spécialement adaptés aux PMR.