Skip to content

Mobilité 2.0 : le numérique au service des transports

Au cours de ces dernières années, l’univers des transports a été révolutionné par le numérique. Voitures connectées, applications… la mobilité 2.0 poursuit son évolution !

La transformation numérique est en marche dans le domaine du transport. Elle a permis des changements dans la mobilité individuelle ainsi que la mobilité  collective.
Le numérique continue de contribuer à l’évolution du transport.

La mobilité 2.0

Le numérique fait aujourd’hui partie intégrante de notre vie quotidienne. Smartphones, tablettes, réseaux sociaux, e-commerce… il a révolutionné nos habitudes de communication, de consommation et de travail. Et la progression se poursuit puisqu’il s’est aussi invité dans le monde des transports. Appelée « mobilité 2.0 », cette révolution a permis un changement majeur des modes et comportements de mobilité, aussi bien individuelle que collective.

Dans les transports individuels, le numérique a surtout développé le secteur de l’économie collaborative. Des plateformes de services réunissant les offres et les demandes ont ainsi vu le jour : covoiturage, multi-voiturage, location de voitures entre particuliers, vélos en libre-service, voiture de transport avec chauffeur (VTC)… Dans les transports collectifs, la révolution a facilité la vie des usagers. Maintenant, quelques clics suffisent pour trouver les itinéraires, consulter les horaires, régler les frais… Par ailleurs, le numérique permet aussi de fluidifier les trafics grâce aux applications qui partagent en temps réel l’évolution de la circulation. Ceci évite toute perte de temps pour les particuliers et une meilleure gestion des offres pour les professionnels.

Les véhicules intelligents

Comme la voiture reste le mode de transport le plus utilisé au monde, on ne peut donc aborder la mobilité 2.0 sans évoquer les véhicules intelligents. Il s’agit de tout type de voitures disposant de systèmes de connectivités intégrés leur permettant la récolte et l’envoi des informations. Et dans ce domaine, l’hexagone est déjà bien en avance. En France, ce secteur génère un chiffre d’affaires annuel estimé à près de 4,5 millions d’euros, 45.000 emplois dans le secteur privé et entre 500 à 1.000 PME. Pour cette année 2017, le marché devrait produire 52,5 milliards de dollars et tripler d’ici 2022.

Et ces chiffres devraient doubler d’ici 2025 puisque l’univers automobile poursuit son évolution. En effet, les constructeurs développent actuellement l’autonomie des véhicules. Et dans cette catégorie, les Etats-Unis et le Singapour sont déjà en phase d’expérimentation. Depuis l’année dernière, ils ont mis en circulation des voitures sans chauffeur. Mais quelques-uns de ces essais ont mené à des accidents dont un mortel en Floride. Preuve comme quoi la voiture autonome devra attendre plus de maturité avant de pouvoir être commercialisée.