La baisse d’intérêt pour la voiture personnelle baisse considérablement dans le monde entier. En Outre-Atlantique, les solutions alternatives ont déjà pris le devant de la scène. Mais la voiture a encore une chance de rester sur le marché avec les entreprises de location de voiture avec chauffeur.

Les solutions alternatives à la voiture se multiplient. Mais la voiture peut continuer à exister en offrant un service de transport partagé qui allégera le trafic.

L’avenir de la voiture personnelle est incertain.

Fleurissement des solutions alternatives

Au salon mondial de l’électronique de Las Vegas, les solutions alternatives à l’usage de la voiture abondent. Cela va du vélo électrique aux scooters pliables, en passant par l’e-skate. Ces nouvelles solutions risquent de faire de l’ombre à la voiture, qui devient d’un coup une antiquité.

Dans le contexte actuel, avoir une voiture dans un milieu urbain est devenu synonyme de pollution, d’embouteillages et de coûts élevés. « Dans beaucoup de grandes villes, les voitures ne sont plus une solution viable », pense Jack Gold, analyste du cabinet J. Gold Associates.

Pour sa part, le porte-parole de la startup GenZe, producteur de vélo électrique, a affirmé que « l’industrie automobile est très inquiète à l’idée que l’on abandonne peu à peu l’idée de posséder une voiture ».

Comment la voiture peut rester dans la course

Le temps des voitures personnelles est compté. Elles vont être de moins en moins utilisées, surtout pour les trajets à courte distance. « Nous pensons que posséder une voiture n’aura plus aucun sens à l’avenir », affirme le patron de Lyft, le concurrent américain d’Uber. Et même si les nouvelles technologies résoudront les problèmes liés à l’environnement, les embouteillages et problèmes de stationnement persisteront parce qu’il y a trop de véhicules en circulation, les villes sont saturées.

Mais les voitures de location avec chauffeur privé pourraient bien être épargnées. Outre les moyens de transport individuels alternatifs, les gens voudront aussi utiliser plus de moyens de transport partagés. Cela affectera considérablement la circulation car le nombre de véhicules diminuera. Parallèlement, les problèmes de stationnement ne seront plus que des souvenirs.