Malgré l’amélioration de sa ponctualité, le RER B connait toujours des perturbations qui ne font qu’alimenter le mécontentement des usagers. Ainsi, de nombreuses associations mènent des initiatives visant à dénoncer la situation de cette ligne et réclamer une meilleure condition de service.      

Face aux perturbations accrues sur le RER B, des associations d'usagers ont fait une pétition réclamant l'amélioration des conditions de service de la ligne.

L’arrivée de nouveaux trains n’est pas prévue avant 2025.

 

Une pétition

Face aux désagréments à répétitions sur la ligne B du RER, l’association « Plus de Trains » vient d’envoyer un courrier à Ile-de-France Mobilités indiquant que celui n’avait pas « pris la mesure de la situation critique subie par les usagers de cette ligne ». En moins de 2 semaines, elle a pu réunir plus de 7 000 signatures pour une pétition demandant « une amélioration des conditions de transport et de la qualité de service sur le RER B ».

Et la semaine dernière, plus de 7 associations d’usagers pour la seule ligne B ont été réunies par IDFM.  « En plus des pannes de trains et autres incidents, la ligne a récemment connu de gros pépins », rappelle la Fédération d’usagers Fnaut Ile-de-France. Parmi ces galères, on retrouve la panne à gare du Nord, déraillement des RER B à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, problème d’aiguillage, affaissement de voie et bien d’autres encore.

La situation, loin d’être résolue

Cette situation est pourtant loin de s’arranger, car l’arrivée de nouveaux trains n’est pas prévue avant 2025. Par ailleurs, les travaux en cours et à venir sur la ligne sont encore très nombreux.  Selon l’association Plus de Trains, « il faut que la priorité soit donnée à ceux qui sécurisent le RER B et qui permettront de mettre des rames plus capacitaires. Et non au CDG Express ».

En outre, les associations réclament l’amélioration de l’information des usagers. Elles demandent, sur le court terme, des solutions « de dépannage », comme SOS Usagers qui sollicitent la mise en place d’une application mobile permettant de  suivre en temps réel la position des trains. Avec un tel dispositif, « on peut au moins diminuer un peu le stress des gens sur le quai », estime encore l’association. Quoi qu’il en soit, les usagers ne seront pas épargnés de sitôt des nombreux désagréments liés à l’usage des transports en commun : annulations, retards, insécurité… De ce fait, l’idéal serait de se tourner vers une alternative plus sûre comme Eden Transports.