Selon une étude menée par les Associations « Prévention routière » et « Attitude Prévention », les « gros rouleurs » prennent plus de risque sur les routes, et sont plus nombreux à être impliqués dans des accidents.

Un sondage réalisé par les Associations « Prévention routière » et « Attitude Prévention » indique que les gros rouleurs prennent plus de risque au volant.

92 % des gros rouleurs ne changent pas leurs habitudes par temps de pluie.

 

Une confiance mal placée

Pour réaliser le sondage, ces associations ont croisé les éléments recueillis les informations déclarées par les sondés (4 500 personnes), et les données enregistrés sur la route par le Big Data. Cela a permis d’identifier 2 profils de conducteurs : d’un côté « les gros rouleurs », ceux qui effectuent plus de 20 000 km par an, et de l’autre les « petits rouleurs » qui parcourent 4 000 km par an au maximum. Le résultat de cette étude montre que ces « gros rouleurs » tendent à prendre plus de risques au volant, vu qu’ils ont une plus grande confiance en eux, en raison de leur expérience.

Selon les statistiques, 33 % de ces automobilistes n’hésitent pas à parler au téléphone pendant la conduite. 50 % d’entre eux,  vont au-delà de la vitesse maximale autorisée en dehors des villes, contre 37 % en ville. Par ailleurs, 41 % prennent le volant malgré la  fatigue, et 50% s’énervent contre les autres conducteurs. Ces gros rouleurs sont également plus nombreux à conduire sans pause sur de longs trajets, soit 78%, contre 49% pour les « petits rouleurs ». En outre, ils  86 % de ces automobilistes se distraient facilement par des discussions avec des passagers, l’écoute de musique, ou lorsqu’ils mangent ou boivent pendant la conduite.

 

Un nombre d’accidents plus élevé pour les « gros rouleurs »

Trop confiant en leur expérience, peu de gros rouleurs adaptent leur conduite aux conditions météorologiques. Selon le sondage, 92 % ne modifient pas leurs habitudes par temps de pluie, contre 65 % en cas de grêle, et 77 % en cas de brouillard. Cette négligence entraîne ainsi un plus grand nombre d’accidents : 75 % des automobilistes gros rouleurs ont déjà eu un accident non responsable, et 53 % un accident responsable, contre 39 % et 24 %pour les petits rouleurs. Par ailleurs, 78% de ces gros rouleurs ont déjà perdu des points sur leur permis.

Mais les « petits rouleurs »  ne sont pas pour autant de bons élèves : bien que beaucoup d’entre eux aient déclaré qu’ils évitent les comportements à risques, les données fournies par Big Data révèlent qu’ils restent moins longtemps au stop par rapport au nombre de kilomètres parcourus. En outre, ils ont tendance aussi à dépasser imitations de vitesse que le reste des conducteurs. Toutes ces données confirment que les comportements des Français sur les routes restent encore dangereux. Il est pourtant possible de réduire largement les risques d’accidents, en changeant ses habitudes, ou encore, mieux en recourant à une alternative comme Eden transports. Il s’agit d’un service de transport personnalisé, avec chauffeur professionnel.