D’après la dernière étude en date menée par l’Institut Ipsos sur les voitures autonomes, les conducteurs français ne sont pas vraiment intéressés par cette technologie. Raison principale : les risques d’accidents  élevés lié à cette technologie. La plupart des interrogés craignent fort d’un dysfonctionnement du système, d’un piratage informatique, etc.

Les Français ne sont pas enthousiasmé par l'idée d'utiliser une voiture autonome, vue les risques encore élevées que représente cette technologie.

Les voitures autonomes sont encore loin de rassurer les Français.

 

Une technologie encore à risque

Les chiffres en dit long sur la réticence des Français quant à l’usage d’une voiture autonome : 51% des sondés ne sont pas enthousiasmés par l’idée d’adopter cette technologie. Par ailleurs, 25% se déclarent « contre les véhicules autonomes et ne jamais vouloir en utiliser ». Et 24 % seulement veulent utiliser ce type de véhicule.

Cependant,  c’est uniquement la possibilité se garer automatiquement qui fait que ces 24 % ont hâte de se mettre à bord d’une voiture autonome. Cette fonction prisée par les automobilistes, est pourtant déjà disponibles dans les véhicules récents. Et en ce qui concerne la crainte des Français par rapport à cette technologie, bon nombre des interrogés parlent d’un risque technique encore élevé. Mais les sondés évoquent aussi  le risque de piratage informatique. Selon cette même étude, seul 9 % des Français estiment que l’usage de cette technologie peut réduire le risque d’accident sur les routes.

Quelle alternative ?

Mais au lieu de confier sa vie à un véhicule sans chauffeur, pourquoi ne pas choisir d’autres alternatives plus pratiques et plus sûres comme Eden Transports. Ce service de VTC convient bien aux usagers qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas conduire une voiture, par souci de confort et de sécurité.

Toujours personnalisées, ses prestations s’adressent à la fois aux particuliers et aux professionnels. Ceci dit, il est nettement plus judicieux de confier son trajet à un chauffeur expérimenté, plutôt qu’à une technologie qui présente encore des risques élevés.