De plus en plus de voitures électriques disposent aujourd’hui d’une large autonomie. Cependant, en l’absence d’infrastructures de recharge adaptées, ces véhicules ne séduisent pas plus de monde.

 

Voitures électriques : encore loin d’être pratiques ?

Voitures électriques : un développement toujours très lent ?

 

Des recharges à domicile

Faire de très longs trajets en utilisant un véhicule électrique ne relève plus de l’exploit. En effet, des modèles tels que le Kia e-Niro vont bien au-delà des 250 km d’autonomie. Au niveau du prix, même si celui-ci reste encore assez élevé, la tendance est à la baisse. En ce qui concerne la recharge, les infrastructures commencent à se mettre en place progressivement. Cependant, c’est justement là que réside tout le problème. Actuellement, la plupart des voitures électriques se recharge à la maison durant 8 à 10h de temps. Cette situation démontre que l’utilisation des véhicules électriques se limite encore à de courts trajets.

Dans ces conditions, il est clair que les automobilistes n’accepteront pas l’idée qu’ils ne puissent pas faire les mêmes trajets qu’avec une voiture thermique. D’où la nécessité de mettre en place un important réseau de recharge rapide. Et il va falloir agir vite puisque de nos jours, on ne recense que 2.145 bornes de recharge rapide. Ce qui est très loin d’être suffisant étant donné que cela ne concerne que 8% des installations.

 

Trop peu de stations    

De nos jours, la meilleure couverture nationale revient au réseau Corri-Door avec une station de charge disponible tous les 80 km. Ces stations sont présentes sur l’intégralité des grands axes routiers de France. Elles offrent au maximum une puissance de charge de 50kW. Si cela peut convenir à des modèles comme le Hyundai Kona, le Kia e-Niro ou encore le BMW i3, il faut reconnaître que c’est trop juste pour des véhicules qui sont un peu plus gourmands en énergie. On peut citer par exemple l’Audi e-tron ou le Jaguar I-Pace, de gros SUV avec une consommation pouvant aller jusqu’à 30 kWh/100 km.

La bonne nouvelle c’est qu’Izivia, propriétaire et exploitant du réseau Corri-Door, envisage de multiplier par 2 la puissance de ses bornes. Néanmoins, cette société devra également penser à augmenter le nombre de borne disponible à chaque station. Avec une seule borne, comme c’est le cas aujourd’hui, les automobilistes risquent rapidement de faire la queue s’il y a 2 ou 3 autres voitures qui arrivent en même temps.