Skip to content

VTC : femmes au volant, réussite au tournant

Longtemps dominé par les hommes, l’univers des transports se féminise petit à petit. Aujourd’hui, les femmes ne représentent pas seulement une valeur ajoutée mais l’avenir même de ce secteur.

Longtemps écartées de l'univers du transport, les femmes sont aujourd'hui très sollicitées. Certaines personnes vont même jusqu'à dire qu'elles sont l'avenir du VTC.
Le transport veut aussi bénéficier de la sensibilité féminine.

Les femmes et les transports

Systématiquement, on associe souvent les automobiles et les transports aux hommes. Et pour cause, ce secteur a été pendant longtemps perçu comme synonyme de virilité. On y voit donc mal des femmes exerçant des métiers tels que transporteurs routiers, chauffeurs taxi… Mais, fort heureusement, le temps évolue et les mentalités aussi !

Aujourd’hui, de plus en plus de femmes occupent avec aisance ces métiers longtemps réservés aux hommes. Selon l’Observatoire prospectif des métiers et qualifications dans les transports et la logistique (OPTL), plus de 127.100 d’entre elles travaillent au sein des entreprises de transport routier, soit près de 20% des employés du secteur. Elles représentent 40% des éléments du transport sanitaire et 28% de ceux du transport routier des voyageurs.

Concernant le métier de VTC, il n’existe encore aucune donnée sur le nombre exact des femmes travaillant dans ce domaine. Toutefois, des blogs américains ont révélé que sur les 160.000 conducteurs VTC aux Etats-Unis, près de 14% sont des femmes. Soit une proportion équivaut à 22.400 postes. Certes, c’est encore minoritaire mais c’est déjà un bon départ tout en sachant que cette profession est encore toute récente.

Les avantages des femmes chauffeurs VTC

Avec l’évolution du marché, cette proportion devrait connaitre une importante hausse dans un avenir proche. Et pour cause, les femmes ont su imposer leur importance dans le métier de VTC. D’abord, parce qu’elles sont particulièrement prudentes sur les routes. Et les chiffres issus dévoilés par le Sénat, le 28 septembre dernier, le confirment. En effet, selon ce rapport, les hommes sont responsables d’au moins 83% des accidents de la route en 2016. Comme quoi, l’adage qui disait « femme au volant, mort au tournant » n’est plus valable.

Ensuite, puisqu’elles dégagent un sentiment de sécurité. D’ailleurs, beaucoup de clientes réclament aujourd’hui une femme quand elles font appel à un service de VTC. Une préférence qui peut s’expliquer sur le fait que des centaines de plaintes sont déposées par des femmes aux Etats-Unis, pour agressions sexuelles contre des chauffeurs de VTC. Pour y remédier, une start-up américaine a même lancé « Chariot for women », en avril dernier, une application VTC réservée aux femmes.

Et, parce qu’avoir des femmes dans ses rangs assure une bonne image pour la compagnie qui les emploie. Raison pour laquelle, une grande société de VTC a promis l’année dernière d’engager plus d’un million de femmes en tant que conductrices d’ici à 2020. Une initiative qui, espérons-le, inspirera d’autres entités et les incitera à accélérer les opportunités économiques des femmes dans ce domaine.