Une étude menée par Boston Consulting Group (BCG) révèle que le VTC connaîtrait un essor remarquable dans les prochaines années: elle devrait employer jusqu’à 100 000 personnes d’ici 2022. Le marché de ce service de transport avec chauffeur pourrait par ailleurs s’élever à 3,9 milliards d’euros dans 5 ans.

Les parisiens sont de plus en plus dépendants aux applications de VTC

Les VTC sont de plus en plus sollicités par les Français.

Le service de VTC en ascension fulgurante dans les années à venir

Encore peu prisé avant 2013, les VTC sont aujourd’hui de plus en plus sollicités par le grand public. En effet, le secteur n’a cessé d’élargir son horizon depuis, et a su séduire davantage de clients chaque année. D’après les estimations du BCG, le chiffre d’affaires pourrait atteindre 1,5 milliard à 3,9 milliards d’euros en 2022. Le nombre de personnes exerçant le métier de chauffeurs dans ce secteur s’élèverait également jusqu’à 60 000, voire 100 000, dans cinq ans.

Par ailleurs, les statistiques fournies par ce cabinet de conseil montrent bien que les activités des « Voitures de Transports avec Chauffeur » a largement progressé, soit 270 % par an ces trois dernières années. En revanche, celles des taxis ont ralenti, avec une chute de 3,5 % par an pour la même période.

 

Le VTC, un secteur générateur d’emplois

Le service de Voiture de Transports avec Chauffeur a créé 22 000 emplois dans l’Ile-de-France, souligne le BCG. Par ailleurs, 50 % des chauffeurs étaient sans emploi avant d’exercer le métier. En ce qui concerne le revenu, ces nouveaux recrus touchent entrent 1 400 et 1600 euros nets.

Le directeur associé au Boston Consulting Group, Sylvain Duranton, a également indiqué que, depuis 2000, le taux de croissance du marché de la mobilité est de 4% par an. Mais à partir de 2013, lorsque l’offre de VTC a augmenté, celui-ci est de 10 % dans l’Ile-de-France.

Selon encore ce cabinet de conseil, on remarque qu’en région parisienne, des territoires mal desservis par les taxis ou les transports en commun ont été conquis par les VTC. À noter d’ailleurs qu’environ 90 % du marché du VTC dans l’Hexagone se trouvent dans l’Ile-de-France.