Skip to content

Transports: la circulation perturbée par la météo hivernale

Dans la nuit du dimanche à lundi matin, les transports dans la partie nord de la France ont été affectés par les conditions météorologiques hivernales : la neige était de retour, entraînant des perturbations dans le trafic routier.

La circulation routière dans la moitié nord de l'Hexagone ont connu des perturbations dans la nuit du dimanche à lundi, puisque la neige était revenu en force. Les mesures de restrictions n'ont été levées que dans la matinée.
Des mesures de restrictions ont été prises sur décision préfectorale.

Les routes franciliennes très chargées dans la matinée

À seulement 2 jours du printemps, l’hiver crée encore des perturbations dans les transports, notamment dans la moitié nord de l’Hexagone la nuit du dimanche à lundi. Les voitures individuelles et les transports en commun ont ainsi connu des désagréments durant des heures. En Ile-de-France, les bouchons matinaux étaient un peu plus importants que d’habitude, et la vigilance orange levée à 10 heures. Avant 9 heures, on enregistre 500 km de ralentissements, ce qui est nettement élevé, puisque ce niveau avait atteint les 739 km lors de la fameuse vague de froid du 6 février dernier.

De ce fait, des accidents ont eu lieu hier matin sur la N104 extérieure à hauteur de Villepinte, l’A15 entre Franconville et Sannois, l’A6b, entre Porte d’Italie et Arcueil. Il en est de même pour la N118, relisant Sèvres aux Ulis. La préfecture de police de Paris avait ainsi décidé de prendre des mesures de restriction particulière pour les poids lourds : dépassements interdits, routes interdites et vitesse limitée. Mais ces routes ont été rouvertes aux poids lourds dans la matinée, toujours par arrêté préfectoral.

 

Des difficultés dans les transports en commun

En région parisienne, la RATP a informé les usagers sur les conséquences de cette météo hivernale : « le trafic des bus connait des perturbations sur tout le réseau » a-t-il indiqué hier. Et selon lui encore, Le RER C, les lignes N, L et J du réseau Transilien auraient aussi quelques difficultés dans la matinée. Les lycées, collèges et écoles primaires dans plusieurs départements étaient également impactées du fait des perturbations du ramassage scolaire.

Sur décision préfectorale, le transport des élèves a même été carrément interdit en Haute-Marne, bien que cette localité ne soit qu’en vigilance jaune. Même la Bretagne, sous l’influence des courants océaniques, a connu hier une circulation très délicate, à cause des plaques de verglas entraînées par les températures.