En région parisienne, les personnes en fauteuil roulant rencontrent de nombreuses difficultés pour se déplacer. En cause, des transports en commun qui sont loin d’être accessibles aux handicapés.

 

Le métro: une situation déplorable pour les personnes en fauteuil roulant à Paris

 

 Le réseau de métro parisien comptent plus de 300 stations. Seules 9 sont accessibles pour le transport de personnes à mobilité réduite. A l’heure actuelle, la ligne 14 est l’unique ligne équipée d’ascenseurs. Elle dispose aussi de quais adaptés aux rames de métro ainsi que de passages élargis. Mais pour les autres stations, la situation est affligeante. En effet, la majorité d’entre elles n’ont que les escaliers comme moyen d’accès. En sous-sol, on ne compte plus le nombre de marches pour aller d’une ligne à l’autre. Le manque de moyen en faveur des personnes invalides de guerre ou civil est remarquable.

Néanmoins, en ce qui concerne le RER, les personnes  en fauteuil roulant ont accès à la quasi-totalité des lignes A et B. En revanche, elles sont dans l’obligation de demander auprès de l’accueil la mise en place d’une rampe d’accès. Et une fois arrivée à destination, elles doivent attendre l’intervention d’un agent pour les aider à descendre.

Bien que les efforts législatifs aient étaient entrepris en leur faveur, ils restent encore timides.

 

Le transport VTC: un service adapté et à la hauteur des exigences demandées

 

 Dans la capitale, les sociétés de transport de personnes sont de plus en plus nombreuses à proposer un service d’accompagnement pour les personnes en fauteuil roulant. Pour se démarquer des taxistes, certains VTC  mettent à disposition des véhicules haut de gamme adaptés aux personnes handicapées. Cependant, ce service exclusif est l’oeuvre d’équipes spécialement formé en entreprise pour répondre efficacement aux besoins des personnes à mobilité réduite.

Alliant confort, qualité et sécurité, elles font le nécessaire pour rendre les déplacements plus simple et pratique. De plus, la ponctualité et la flexibilité font partie des valeurs prônées par ces sociétés. En ce qui concerne le prix des prestations, aucune mauvaise surprise n’est à craindre puisque l’ensemble des courses sont programmées à l’avance. En remplissant une demande de formulaire sur Internet, les personnes en fauteuil roulant peuvent faire un devis en ligne et réserver par la suite.

 

Vont-il jouer une mission de service public dans la crise du Coronavirus?

 

 Dans son allocution télévisée du 16 mars 2020, Emmanuel Macron s’est prononcé sur les mesures de confinement concernant le Coronavirus. Pour faire face à cette crise sanitaire mondiale, le souhait de réquisitionner les transporteurs privés a été évoqué. Il se pourrait que les taxis et VTC jouent un rôle auprès des personnes gravement malades.

 Le 1er citoyen de France a évoquer la possibilité de recourir à ces professionnels pour effectuer les va et vient vers les hôpitaux. Depuis ces deux dernières semaines, le domaine du VTC est durement affecté par cette crise en raison des avions à terre. En effet, les navettes gares et aéroports représentent une part conséquente des dividendes des sociétés privés de transport VTC.

En redéfinissant la mission des chauffeurs privés dans cette crise sanitaire, le gouvernement pourrait  pérenniser l’activité économique de cette filière.