Un sondage mené par Ipsos affirme que les jeunes automobilistes sont bien réceptifs aux conseils de leurs parents sur la sécurité routière. En revanche, ces recommandations sont peu appliquées en raison du caractère répétitif des discussions.

Un sondage Ipsos indique que les jeunes conducteurs sont plutôt réceptifs aux conseils de leurs parents, mais ne les appliquent pas dans la pratique.

73% de ces jeunes ne suivent pas les recommandations dans la pratique.

 

Les jeunes plutôt réceptifs

D’après cette étude réalisée par Ipsos, les jeunes se montrent plutôt réceptifs aux conseils des parents lorsqu’il s’agit de sécurité routière. En effet, les parents jouent un rôle important sur les questions de la conduite pour 54 % des sondés. Trois jeunes sur quatre affirment d’ailleurs avoir déjà été sensibilisés au moins une fois par son père ou sa mère.

Parmi les sujets de discussions les plus fréquents, on retrouve avant tout les risques liés à l’alcool au volant (83 %  des débats) ou  encore la conduite par un conducteur ayant pris de la drogue ou de l’alcool (84%). Le téléphone au volant (81 %), la vitesse et le port de ceinture de sécurité (83%) font aussi partie des sujets de débats.

73 % n’appliquent pas les recommandations

Mais même si la majorité de jeunes conducteurs reçoivent bien les conseils de leurs parents, 15% d’entre eux restent indifférents face à ces recommandations. D’ailleurs, 70% des sondés révèlent que le caractère répétitif des conseils joue un rôle négatif, créant chez eux un sentiment de de confiance (61% des interrogés).

73% de ces jeunes déclarent ne pas suivre les recommandations dans la pratique, ce qui pourrait expliquer le fait qu’un jeune sur 3 a déjà eu un accident de la route. Et dans 55 % des cas, leur responsabilité est engagée. Cela nous rappelle l’importance de renforcer la prévention et la sensibilisation sur ces risques auprès des jeunes automobilistes.