Depuis 2016, aux Emirat arabes Unis, on ne parle plus de personnes handicapées. On préfère le terme anglo saxon « people of determination » (personnes déterminées). Ce terme spécifique émane d’un projet politique ambitieux. Celui-ci consiste pour ce pays de 10 millions d’individus à intégrer les personnes souffrant d’handicap dans la société.

Cela passe forcément par des politiques d’accès dans les transports, pour la santé, l’éducation et surtout pour l’emploi. Zoom sur un concept novateur ayant des répercussions extrêmement positives sur une société toute entière.

Personnes déterminées : un concept inventé de toute pièce par l’émir de Dubaï en personne

Le Cheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum en personne est l’instigateur du terme « personnes déterminées ». Cette nouvelle appellation est censée donner une nouvelle impulsion dans le pays. Celle d’intégrer favorablement les personnes déficientes par le travail ou pour qu’elles aient un meilleur accès aux services qu’elles prétendent. Au total, en 2021, le pays a pu recenser 110 000 personnes déterminées. D’ailleurs, l’équivalent de la carte handicapé existe. Elle se nomme dans le pays Sanad Card. La même politique est appliquée à l’égard des seniors qui concernent actuellement 6 % de la population.

Le terme de « personnes déterminées » est très positif. Il est très bien perçu des locaux qui voient une forme honorable d’attribuer le droit à chacun. Ce choix déterminant a aussi été motivé par des personnes stratégiques au cœur du pouvoir qui se voient attitrer des postes clés en fonction de leur handicap. Contrairement à la culture occidentale, le handicap ou la condition de PMR n’est plus perçu comme une faiblesse.

La loi fédérale n°29 de 2006 évoquait déjà les personnes handicapées comme des gens ayant des besoins spéciaux. Désormais, le terme de « personnes déterminées » désigne :

« un individu souffrant temporairement ou fréquemment, entièrement ou partiellement d’une déficience ou d’une infirmité physique, sensorielle, mentale, communicative, des capacités éducatives ou psychologiques dans une mesure qui limite sa possibilité de remplir les exigences ordinaires en tant que personnes sans besoins particuliers ».

 Quelles sont les retombées sur le pays tout entier ?

Concernant l’introduction du terme « personnes déterminées », elles sont gigantesques. En l’espèce, ce qui est écrit sur le papier, se met directement en pratique. En effet, l’émirat a fait son champ de bataille l’inscription de ce terme dans sa Loi mais aussi sur le terrain. Cela se traduit par une révolution de la mobilité des PMR.

Les émirats arabes unis voient dans ce projet une réelle perspective pour renforcer leur rôle économique. Mais aussi pour intégrer des étrangers et touristes soucieux de venir s’installer dans le pays.

Cela se traduit par l’inclusion d’office de toutes les normes de sécurité et d’intégration nécessaires au cœur des projets immobiliers et urbains. A ce jour, le métro dubaïote est le mieux doté en la matière et cela s’applique à tous les transports en communs. Ce qui nous pousse à nous remettre en question concernant le réseau RATP parisien.

Pour les personnes concernées, cela se manifeste par la non-exhaustivité des rampes d’accès dans les rues. D’ailleurs, il suffit d’une remarque pour que des ouvriers interviennent pour en construire une. Mais aussi par une implication des personnes déterminées dans la vie culturelle et sportive.

Il va sans dire que les Jeux Olympiques spéciaux de 2019 à Abu Dhabi ont été couronnées de succès. Ceci grâce à la volonté de vaincre de leurs participants.